Logo ARS


Réduire la taille Agrandir la taille Agrandir la taille Version Imprimable Recommander à un ami
Journée mondiale de la lutte contre la maladie d'Alzheimer

Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer : l’ARS Nord – Pas-de-Calais met l’accent sur l’accompagnement des aidants familiaux.

A l’occasion de la vingtième journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, l’ARS Nord – Pas-de-Calais rappelle l’importance de l’accompagnement des aidants dans le parcours de soins des malades. Les plateformes d’accompagnement et de répit permettent aux aidants familiaux de mieux appréhender leur rôle aux côtés de leur proche atteint par cette maladie. D’ici la fin de l’année, la région comptera 17 plateformes, plaçant le Nord – Pas-de-Calais comme une des régions bénéficiant d’un des meilleurs maillages territoriaux.


L’aidant familial, un rôle encore méconnu

La région Nord – Pas-de-Calais compte environ 20 000 personnes en affection de longue durée pour une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée. La plupart d’entre elles sont prises en charge à leur domicile.

Permettre à un malade Alzheimer de rester chez lui ne peut se faire sans la présence et l’écoute d’un proche : l’aidant familial. C’est la personne qui vient en aide à titre non professionnel à une personne dépendante de son entourage, pour l’accompagnement aux activités de la vie quotidienne, aux soins, aux démarches administratives, aux déplacements … ou la simple présence active.

Rares sont les aidants préparés au rôle qui leur est souvent imposé. L’épuisement physique et la fatigue morale sont les principales conséquences négatives associées au rôle d’aidant. La relation d’aide peut susciter un sentiment de culpabilité réciproque : souffrance morale de la personne malade liée à la charge qui pèse sur les proches ; souffrance des proches qui se trouvent dans l’obligation d’assumer un rôle qu’ils n’ont pas choisi. Il peut en découler des situations de crise, sources de déséquilibre familial et de deuils pathologiques.

Les plateformes d’accompagnement et de répit des aidants familiaux

Afin de répondre à un important besoin de soutien des aidants, le Plan Alzheimer 2008-2012 a prévu la mise en place de plateformes d'accompagnement et de répit.

Ces structures apportent aux familles information, soutien et solutions de répit tels que des groupes de paroles, des vacances aidants et aidés, des accueils de jour, des cafés des aidants, une écoute active et un soutien, des conférences et formations, etc… autant de solutions adaptées aux caractéristiques des populations locales en milieu urbain ou rural pour soutenir les aidants en souffrance. Pour réaliser ses missions, les plateformes s’appuient sur des équipes dédiées avec des personnels qualifiés tels que psychologues, infirmiers, aides-soignants, aide-médico-psychologique ou auxiliaires de vie sociale.

Huit plateformes ont déjà été mises en oeuvre dans la région. Les études nationales et régionales des bilans d'activités montrent qu'elles répondent à d’importants besoins des aidants1. Aussi, l’ARS, en concertation avec les Départements du Nord et du Pas-de-Calais, a décidé de poursuivre cette dynamique. En 2014, 9 nouvelles plateformes seront créées pour couvrir les zones encore vierges (6 dans le Pas-de-Calais et 3 dans le Nord) et des moyens supplémentaires ont été accordés à 5 plateformes existantes.


Une journée régionale à destination des aidants

Le 7 octobre, une journée régionale à destination des aidants se déroulera au complexe Léo Lagrange, de Libercourt. Témoignages de professionnels de santé, d’aidants, de malades ou d’institutions, l’occasion de partager pour mieux comprendre les enjeux du rôle de l’aidant.

1 http://www.ars.nordpasdecalais.sante.fr/Plan-Alzheimer.151363.0.html