Logo ARS


Réduire la taille Agrandir la taille Agrandir la taille Version Imprimable Recommander à un ami
Restriction - Consommation de l'eau du robinet

Un arrêté de restriction sur la consommation de l'eau du robinet

Le préfet du Nord et le préfet du Pas-de-Calais ont pris un arrêté de restriction sur la consommation d’eau pour les nourrissons de moins de 6 mois et les femmes enceintes et allaitantes sur le territoire régional : 544 communes sont concernées par les restrictions.  

Pour consulter  les arrêtes des préfectures du Nord et du Pas-de-Calais , cliquez sur les liens suivants :

http://www.pas-de-calais.pref.gouv.fr/Actualites/Breves/Ions-perchlorates

http://www.nord.pref.gouv.fr/Actualites/Breves/Presence-de-perchlorates-dans-l-eau-le-prefet-du-Nord-prend-un-arrete-de-restriction-sur-la-consommation-d-eau-dans-certaines-communes

Votre commune est-elle concernée ?

A la suite de la détection d'ions perchlorates dans l'eau destinée à la consommation humaine, le ministère chargé de la santé recommande, sur avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) (listes mises à jour le 18 oct 2012):

- Pour les communes présentant plus de 15 μg/L de perchlorates dans l’eau : de ne pas consommer d’eau du robinet pour les femmes enceintes et allaitantes et de ne pas préparer de biberons avec l'eau du robinet pour les nourrissons de moins de 6 mois

- Pour les communes présentant entre 4 μg/L et 15 μg/L de perchlorates dans l’eau : de ne pas préparer de biberons avec l'eau du robinet pour les nourrissons de moins de 6 mois

Télécharger la liste des communes  présentant un taux supérieur à 15 μg/L de perchlorates dans l’eau

Télécharger la liste des communes présentant  un taux supérieur à  4 μg/L  de perchlorates dans l’eau

-  Pour les communes non listées, aucune restriction d'usage de l'eau du robinet n'est nécessaire.

Les questions que vous vous posez

Que sont les perchlorates ? D’où viennent-ils ?
Les divers sels de perchlorates peuvent être utilisés dans de nombreuses applications industrielles, en particulier dans les domaines militaires et de l’aérospatiale (propulseurs de fusées, dispositifs pyrotechniques, poudres d’armes à feu...). Ainsi, les ions perchlorates peuvent se retrouver dans l’environnement.

L’hypothèse principale, compte-tenu du passé historique de la région, serait que cette pollution spécifique provienne des nombreuses munitions tirées lors de la première guerre mondiale, en particulier, sur la ligne de front qui se trouvait à la limite entre la plaine de Flandres et le plateau d’Artois.

Quel est l'impact de l'ingestion de perchlorates sur ma santé ?
Les perchlorates ne sont classés cancérogènes ou mutagènes par aucun organisme international.
Ils ne s’accumulent pas dans l’organisme humain et leurs effets sont réversibles.

Les perchlorates interfèrent avec le processus d’incorporation de l’iode par la thyroïde ; ils pourraient donc induire une diminution dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. Cependant, aux valeurs observées dans la région, aucune étude épidémiologique ne permet d'affirmer cet effet.

Quelles sont les personnes à risque ?
Les personnes à risque sont les foetus et les nourrissons (compte-tenu de l’immaturité de leur thyroïde).

De ce fait, les recommandations du ministère chargé de la santé concernent :
- les femmes enceintes, pour protéger le foetus qu'elles portent
- les femmes allaitantes, pour protéger l'enfant qu'elles nourrissent
- les nourrissons de moins de 6 mois

Pour les autres catégories de la population, il n’y a pas lieu de restreindre la consommation d’eau du robinet aux niveaux d’exposition actuellement mis en évidence. Les travaux d’expertise n’ont pas identifié d’autres populations vulnérables (par exemple, les personnes âgées, immunodéprimées ou ayant des troubles de la thyroïde).

Quel est l'impact sur mon quotidien ? Y a t'il un risque d'utiliser l'eau du robinet ?
(laver la vaisselle, hygiène corporelle, brosser les dents)
Les restrictions ne concernent que l'ingestion de l'eau du robinet par les nourrissons, femmes enceintes et allaitantes (voir les restrictions ci-dessus) dans les communes concernées.

Je peux donc me laver les dents, prendre une douche, faire la vaisselle de toute la famille (y compris laver les biberons), laver le linge, etc, même si ma commune est concernée par les mesures de restriction.

Habituellement, j'utilise l'eau du robinet pour préparer le thé ou le café. Dois-je désormais utiliser de l'eau en bouteille ?
Oui, uniquement si vous êtes une femme enceinte ou allaitante et habitant dans une commune où le taux de perchlorate constaté est supérieur à 15 μg/L. En effet, la présence de perchlorates dans l'eau du robinet n'est pas modifiée par le fait de faire chauffer ou bouillir cette eau.

Dois-je arrêter d'allaiter mon enfant?
Non. Il n'est pas nécessaire d'arrêter l'allaitement maternel dès lors que les recommandations de restriction sont suivies, c'est-à-dire que les femmes allaitantes qui résident dans une commune présentant un taux de perchlorates supérieur à 15 µg/l dans l'eau de réseau doivent arrêter leur consommation d'eau du robinet. Les perchlorates ne s'accumulant pas dans l'organisme, l'arrêt de la consommation d'eau du robinet permet de poursuivre sans risque l'allaitement maternel.